Accumulation de neige : tout ce qu’il faut déneiger à part le toit

Par Promutuel Assurance
Promotuel

L’accumulation de neige sur le toit représente non seulement un risque pour vous et votre famille, mais aussi pour votre propriété. En effet, cette dernière est mise à mal par le poids de la neige. La meilleure façon de déblayer votre toit est d’utiliser une pelle à toiture SnowPeeler, puisque cet outil est conçu pour vous faciliter la vie.

Toutefois, il y a plusieurs autres endroits à entretenir.

Pour cette raison, il est indispensable d’entretenir votre maison en déneigeant et en déglaçant tous les endroits stratégiques de votre propriété. Cet article vous permettra de connaître les différents endroits à déneiger pour un entretien complet ainsi que les méthodes pour y parvenir.

Étape 1 − Déneiger votre stationnement : comment procéder?

En hiver, les rues et les allées sont obstruées. Conséquence triste : lorsque vous arrivez du travail, votre entrée a trois pieds de neige qui bloque votre stationnement. Soupir.

Cette butte créée par les grattes et les souffleuses de la ville doit être déneigée. Si un passant glisse et se blesse dans votre stationnement mal entretenu, vous pourriez en être tenu responsable.

Vous n’avez donc pas le choix : vous devez déneiger le tout. Pour y parvenir, vous avez trois possibilités :

La méthode brute

Loin des solutions technos, vous pouvez pelleter avec la force de vos bras, à l’aide d’une pelle de qualité. Toutefois, prenez soin de bien forcer en gardant le dos droit et les genoux fléchis. Autrement, vous aurez des maux de dos et verrez cette activité physique comme une corvée dangereuse pour votre bien-être.

Bien sûr, faites preuve de sagesse et habillez-vous!

  • Avec une tuque pour garder la chaleur qui sort principalement par la tête
  • Avec des bottes d’hiver hydrofuges et chaudes, car c’est la deuxième zone qui perd le plus de chaleur
  • Avec un manteau chaud qui vous laisse une bonne amplitude de mouvements

Rappelez-vous de garder votre chaleur, car si vous vous déshabillez dehors, vous prendrez froid, et votre système immunitaire ne pourra plus rien pour vous contre la grippe ou la gastro que vous aurez ramenée de la job ou de la garderie.

L’épandage de sel

Le sel est un super pouvoir des profondeurs de la terre. À une époque reculée où les humains portaient des pagnes de fourrure, détenir ce secret aurait fait de vous un chaman.

  • En effet, le sel déclenche une réaction endothermique provoquant la fonte des masses d’eau gelée.
  • En plus de déneiger et déglacer, le sel empêche la solidification de l’eau dans l’intervalle de 0 °C et -20 °C.
  • En mélangeant le sel avec du sable ou des gravillons, vous augmenterez l’adhésion de vos pneus de voiture et pourrez sortir plus facilement, surtout lors des matins cauchemardesques où vous réaliserez qu’une nuit de janvier vous a donné un cadeau de 30 cm givré de verglas.
  • Avant de vous ruer à la quincaillerie du coin pour acheter trois palettes de sel afin d’éviter de pelleter tout l’hiver, sachez qu’il existe une troisième méthode : la souffleuse.

Les appareils de déneigement mécanique

Titre fancy pour décrire la souffleuse, les appareils de déneigement mécanique vous permettront de forcer moins et de gagner du temps. Vous êtes tenté d’envoyer votre neige sur le terrain du voisin en lui faisant croire que les souffleuses de la ville sont tellement pas correctes? Attention : cela est interdit par la loi.

Étonnamment, il existe une autre solution :

La déneigeuse électrique : capable de déblayer un gros 15 cm d’épaisseur sans briser, elle vous donnera l’occasion de flasher avec votre habit postautomnal car, au Québec, on a besoin de ces appareils dès le mois de novembre!

Plus sérieusement :

  • Avantages :
    • Va où la pelle peut aller, contrairement à la souffleuse
    • Projette la neige à 7 mètres, alors le déblayage est efficace
  • Désavantages :
    • Efficace uniquement sur des surfaces lisses comme de l’asphalte ou du béton, sinon vous provoquerez une pluie de gravier assez forte pour éclater des vitres de voiture ou de maison
    • Bloque dès que la neige n’est pas de la tite poudreuse de 15 cm

Étape 2 − Pourquoi enlever la neige de votre balcon?

Votre balcon doit être déneigé, particulièrement s’il s’agit d’un grand patio. Il y plusieurs raisons à cela :

Protéger les piliers de soutien

La raison de base est le coût de réparation de la structure. Si vous laissez six pieds de neige sur votre balcon pendant quatre mois, oui, il y a des conséquences d’usure, car les supports se tordront de plus en plus, année après année.

La sécurité en cas d’incendie

La deuxième bonne raison est la sécurité en cas d’incendie. En effet, le balcon est une porte de sortie d’urgence qui est plus efficace qu’une fenêtre.

  1. Elle a plus de chance d’être déglacée.
    1. Vous avez plus de pogne pour tirer si elle est coincée par du givre.
  2. Elle laisse plus d’espace pour passer.
  3. Elle offre des opportunités de fuite et un cadre pour diriger l’évacuation de vos enfants, parents ou animaux de compagnie.

Pour assurer l’entretien du balcon, il faut recourir à des techniques similaires à celles de votre stationnement :

L’utilisation du sel ou du calcium

Toujours efficaces contre la glace, spécialement pour avoir un accès sécuritaire à votre barbecue tout au long de l’année, le sel et le calcium restent des indispensables.

Toutefois, sachez que ces produits attaquent vos surfaces et vos structures. Vous en avez probablement entendu parler pour ce qui est des routes du Québec, mais ce n’est pas seulement une question d’asphalte.

En effet, le sel et le calcium provoquent l’effritement des surfaces et dévorent autant le béton que les armatures d’acier. Du coup, le bon vieux pelletage présente un avantage certain pour ceux qui n’ont pas peur de rester en forme.

Bien sûr, vous pouvez aussi déléguer le tout à votre voisin de 13 ans. Vous pourrez ainsi profiter de votre congé tout en vous vantant de stimuler l’esprit d’initiative de la jeunesse québécoise!

Étape 3 − Entretenir votre entrée piétonne : quelle différence avec votre stationnement?

Sincèrement? Aucune.

Profitons-en pour nous cultiver!

Saviez-vous que pelleter un chemin depuis votre porte jusqu’à votre stationnement (ou rue) est l’équivalent d’une course continue de 15 km/h? Les spécialistes recommandent que vous pelletiez 15 minutes pour tirer un bénéfice clair pour votre santé cardiaque.

Vous vous plaignez constamment de ne pas pouvoir aller jogger au Québec à cause du climat? Fini les excuses! Habillez-vous et allez pelleter. Si le sport vous importe peu, tapez « déneigeur » dans Google et engagez un entrepreneur.

Étape 4 − Déblayez votre abri d’auto pour éviter des problèmes

Une douce poudreuse recouvre votre voiture telle une pellicule blanc immaculé ? Savourez votre chance, parce qu’en janvier et en février, vous allez gratter de la glace!

Toutefois, la glace est le cadet de vos soucis, car c’est bien le poids de la neige qui risque de briser la carrosserie de votre voiture. Vous avez un abri et riez de notre avertissement ? Que nenni! Votre abri peut lui aussi céder sous le poids. Combiné à la gravité, cela risque d’endommager votre voiture.

Pour éviter ces conséquences fâcheuses, déneigez votre abri d’auto et ne laissez pas la neige s’accumuler sur l’un de vos véhicules, même si celui-ci n’est pas utilisé pendant quelque temps.

Vous vous demandez vraiment comment faire? Utilisez un ballet télescopique. Aussi simple que cela.

Étape 5 − Protéger votre haie de cèdres

Avez-vous une haie de cèdres?

Bon, disons que vous en avez une.

Pendant l’hiver, la chute de neige et les tempêtes peuvent causer des dégâts importants. Du coup, c’est une bonne idée de prendre des mesures pour les protéger.

Mesures préventives pour votre environnement

Pour protéger vos haies de cèdres pendant l’hiver, vous pouvez utiliser les méthodes suivantes :

  • Plantez des piquets tout le long de la haie du côté dominant du vent.
  • Évitez que les feuilles des cèdres touchent la haie de protection.
  • Couvrez la barrière d’une toile géotextile.

Vu les prix de ces arbrisseaux, mieux vaut préserver votre investissement que de réparer les pots cassés. Autrement, vous aurez le spectacle de votre haie brisée et tordue lors de la fonte du printemps.

Et si ce n’était pas assez? La vraie raison d’une assurance

Les assurances, ça sert pour les imprévus. Si, comme nous, vous vous méfiez de l’hiver, mettez-vous à l’abri en demandant une soumission d’assurance habitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *